Les Mois-sons de Son ar mein Des sons et des songes

Publié le 15 juillet

Les concerts reprennent

Quelques mois de silence. Les songes qui nourrissent les sons éclosent sans contrainte. L’angoisse se retire, la terre respire et les musiciens se métamorphosent en artistes. Mai promet des rencontres et de nouveaux lendemains qui chantent. 
Quelques mois immobiles. Loin du tumulte, le geste musical renaît lentement. Les semis éclosent aussi infimes que puissants.
A l’été, chacun rebat les chemins, la besace légère, l’esprit comme la main ravivés. 
Puis vient le temps des moissons, d’offrir au monde ces récoltes inattendues. 
Voyages rêvés ou bien réels en Italie, promenades franciscaines dans les collines d’Ombrie ou pérégrinations plus au nord de Mantoue à Venise. On remonte le temps jusqu’à l’origine des espèces, au son primordial et on suit le cours de la rivière jusqu’à aujourd’hui… Une chapelle qui fut peut-être un temple, une abbaye en ruine, la cours d’une ferme lorsqu’on récolte le blé, l’orge et le sarrasin… La fête est secrète, intime mais elle illuminera tout de même les coeurs.

Restez à l’affut, le calendrier va s’étoffer au cours de l’été.